Menu
Articles

Beethoven et les femmes racontés en BD !

ÉPISODE 1 : « Le journal des bien-aimées » 

ÉPISODE 2 : Lorchen von Breuning

Née en 1771, Eleonore-Brigitte von Breuning est une amie d’enfance de Beethoven. Ils se rencontrent à Bonn vers 1782. Veuve, la mère de Lorchen (Maria Helene von Breuning née Kerich) manifeste une tendresse maternelle pour le jeune Ludwig. Il devient d’ailleurs par la suite le professeur de musique de ses enfants : Lorchen, Christoph, Stephan et Lorenz. Ludwig découvre en eux une famille cultivée et ouverte aux idées nouvelles. Lorchen est un des premiers amours de Beethoven mais, en 1802, elle épouse Franz Gerhard Wegeler, l’ami qui avait introduit Beethoven à la famille von Breuning. 

ÉPISODE 3 : Babette Koch 

Autre amie d’enfance de Beethoven : Barbara Koch (1771-1807). La mère de Barbara (Anna Maria Koch) est veuve et amie des von Breuning. Elle tient le Zehrgarten, un café-librairie sur la place du marché de Bonn où se réunissent des érudits (étudiants et professeurs d’université…) et les musiciens de la chapelle électorale. Barbara aime fréquenter ces réunions. Pour Beethoven, elle représentait une sorte d’idéal de la femme accomplie et cultivée.

ÉPISODE 4 : Babette

La Comtesse Anna-Luisa-Barbara von Klegevicz est surnommée Babette. En 1797, Beethoven est son professeur et son voisin à Vienne. L’histoire raconte qu’il venait lui donner ses leçons en peignoir et en pantoufles ! À cette même époque, Beethoven lui dédie la Sonate pour clavecin ou piano-forte n°4 (opus 7) en mi bémol majeur dite « l’Amoureuse ».  En 1801, Babette épouse Innocent von Erba-Odescalchi et elle devient ainsi Princesse Odescalchi. Beethoven lui dédiera également son premier concerto pour piano (opus 15), Dix Variations en 1799 (WoO 73) et Six Variations en 1803 (opus 34). 

ÉPISODE 5 : Magdalena Willmann 

Amie d’enfance de Beethoven (et probablement un de ses premiers amours), Maria-Magdalena Willmann (1771-1801) est d’abord élève de Johann von Beethoven (le père de Ludwig). Issue d’une famille de musiciens de Bonn, elle a une très belle voix de contre-alto. Après son enfance à Bonn, elle vit à Venise et puis à Vienne où elle retrouve Ludwig en 1797. En 1799, il la demande en mariage… 

ÉPISODE 6 : Les soeurs Brunsvik – Thérèse

Femme de lettre, jamais mariée, la comtesse Thérèse Brunsvik von Korompa (1775-1861) est aujourd’hui considérée comme amie sincère de Beethoven plus qu’une de ses conquêtes. Certaines sources prétendent qu’en 1806, Beethoven et elle se fiancent. Mais cette théorie est peu crédible.   D’ailleurs, on a longtemps dit, à tord, qu’elle était l’immortelle bien-aimée. Entre eux, c’est plutôt une grande amitié et tendresse. De plus, Thérèse regrette que Pépi, sa soeur cadette, ne se soit pas remariée avec Beethoven. En 1809, Beethoven lui dédie sa Sonate pour piano n°24 (opus 78) en deux mouvements qui est d’ailleurs surnommée « Sonate à Thérèse ». 

ÉPISODE 7 : Les soeurs Brunsvik – Pépi

Soeur cadette de Thérèse, la comtesse Joséphine Brunsvik von Korompa (1779-1821) était surnommée Pépi. En 1799, les soeurs Brunsvik rencontrent Beethoven qui devient leur professeur de  piano et, très vite, des sentiments vont naître entre Ludwig et Pépi. La même année, Pépi épouse le compte Joseph Deym qui lui donnera 4 enfants.  En 1804, elle perd son mari et Beethoven compose alors «Leonore». Pépi a la primeur d’entendre la partition de ce qui sera le seul et unique opéra de Beethoven sous le titre «Fidelio». En 1810, alors qu’elle aurait pu épouser Ludwig, Pépi prend en seconde noce (et à contre-coeur) le baron Christophe von Stackelberg avec qui elle aura 3 enfants. En 1821, elle meurt seule à l’âge de 42 ans.

ÉPISODE 8 : Marie Bigot

Anne Marie Catherine Kiéné (1786-1820) devient Marie Bigot en épousant Paul Bigot de Morogues. En 1804, Beethoven rencontre le couple Bigot à Vienne : Paul est le bibliothécaire du Comte Adreas Rasumowsky et Marie est pianiste… une bonne pianiste d’ailleurs qui va enthousiasmer le compositeur dans son interprétation de la Sonate pour piano n°23 en 1807. À la suite de quoi, Beethoven lui écrira pour lui faire la proposition « indécente » de sortir avec lui (sans son mari!). Une maladresse qui les brouillera pour toujours.

ÉPISODE 9 :  Lise

On ne sait pas grand chose de Lise Felehberger si ce n’est que c’est une femme aux mœurs légères. Fille  d’un paysan malfamé, elle était très jolie et Beethoven s’intéressait à elle.  On sait qu’il la contemplait de loin…. Mais a-t-il jamais daigné l’approcher ? 

ÉPISODE 10 :  Thérèse Malfatti

En 1810, Beethoven souhaite se marier et demande à son ami, le baron Ignaz von Gleichenstein, de lui trouver une épouse. Ce dernier lui présente la famille Malfatti qui compte plusieurs filles dont Thérèse (1792-1851). Rapidement épris d’elle, Beethoven lui conseille des oeuvres à travailler au piano ainsi que des lectures (comme Shakespeare ou Goethe).

Mais, comme bien d’autres, Thérèse déclinera la proposition de mariage de Beethoven et épousera en 1816 le baron Johann von Drosdick avec qui elle aura un mariage malheureux. 

A suivre…

Aucun commentaire

    Répondre